{ tout le monde il est beau… }

…tout le monde il est gentil.

Enfin… en principe.

Billet gentillet.

[parce qu’il en faut bien, de la gentillesse, de temps en temps]

*.*.*.*.*

Il m’arrive des choses étranges ces jours-ci.

Un serveur me demande si je vais poster sur mon blog les photos que je prends des plats qu’il me sert… Et c’est étrange, je peux vous dire, de s’entendre poser la question (surtout quand le serveur a l’air de me menacer d’une mort subite si je réponds oui…) !

Un autre monsieur (un peu vieux… ceci explique sans doute cela ?) me demande ce que je suis en train de ramasser dans son jardin (alors que je ne suis pas dans son jardin mais dans la rue et que je ne fais que photographier de minuscules pommes de pin) !

Et hier, voilà que mon voisin de bus (très très collant… ceci n’explique en rien cela grrrr) se met à regarder avec insistance les photos que je visionne depuis mon smartphone.

Nan mais franchement des fois, je ne sais pas ce qui me retient de sortir les crocs !

Et puis qu’est-ce que ça peut faire que je photographie les plats qu’on me sert ? Et quelle importance si je ramasse une ou deux pommes de pin (surtout si je ne les ramasse même pas finalement) ?? Et puis pourquoi les gens sont si collants parfois ???

Mais non, que voulez-vous, je sais rester polie en toute circonstance.

Du reste, il n’y aura pas de photo du restaurant en question (et encore moins du serveur) ni des pommes de pins et surtout pas du voisin collant.

En lieu et place…

*.* Un peu de douceur dans ce monde de brutes *.*

Casual Living – Très joli livre de Judith Wilson avec plein plein d’idées et, surtout, de quoi se détendre vraiment !

* Belle journée *


{ George Koutrios }

Billet trouvaille.

[de celles dont on ne se lasse pas]

*.*.*.*.*

Pour contrer la morosité de ce lundi, une petite trouvaille des ruelles zurichoise : George Koutrios.

A noter que cette ville est vraiment démente. Mais il faut avoir le temps de se balader… ce qui n’était pas mon cas. (Sic.)

Allez, je vais essayer de me dire que ce n’est que partie remise…

Cette boutique est remplie de couleurs et j’ai adoré me perdre dans les rayons !

*.* Bon début de semaine *.*


{ Hasselblad }

Billet photogénial.

[mais tellement inaccessible]

~ . ~

Sans trop d’efforts à fournir pour aller lire dans les archives du blog, vous savez sans doute que j’aime faire de la photo.

Et bien que la quantité de clichés réalisés ait diminué un peu, je peux rester des heures entières mon appareil photo accroché autour du cou, à arpenter les ruelles de la ville ou simplement à faire quelques macros à la maison.

Mais je dois vous faire un aveu : malgré la satisfaction évidente que me procure mon Canon, je ne peux m’empêcher (pour une raison que j’ignore) à vouloir absolument ceci…

Je craque littéralement pour les appareils Hasselblad. C’est dramatique. (Oui, parce que c’est pas donné ces petits bijoux…)

Mais tout le mondre a le droit de rêver, non ?*

~ . ~

*C’est bientôt mon anni…

(c) Crédit photo en survolant l’image.


{ solo }

Billet lecture.

[En solo]

~ . ~

J’aime beaucoup le travail simple et néanmoins touchant de Lizzy Stewart.

Elle publie un petit journal, Solo, que l’on peut se procurer ici.

Il existe actuellement 3 journaux à raison d’un journal par mois…

Filez y jeter un oeil ; je suis sûre que ça lui fera plaisir !

Nota : dommage ! Le premier journal est sold out..

~ . ~

Bonne journée (bien fraîche ! brrr !)

 


{ on the road }

Billet bonne conduite.

[à plusieurs titres]

*.*.*.*.*

Je m’envole bientôt pour les vacances. J’ai pris un ticket pour le soleil. Enfin, j’aimerais bien. Comme tout le monde j’imagine. Y’a qu’en hiver qu’on part pas forcément pour chercher le soleil…

Je voudrais aussi ne rien faire. J’écris FARNIENTE dans tous les coins de ma tête. Mais partir loin pour ne rien faire, c’est souvent illusoire. On arrive sur place et on se dit qu’on serait bien bête de louper tel ou tel site, dont la renommée n’est plus à faire. Et même si on se retrouve 50 000 sur le site en question, on y va quand même.

Je connais personne qui soit prêt à payer un voyage et à revenir avec le billet d’avion pour seul souvenir.

Mais visiter, c’est pas mon truc. Et depuis quelques mois, j’apprends à dire des choses que je n’ai pas l’habitude de dire comme « oui, on ira, enfin… faudra voir l’état de mon dos ».

Mon petit dos qui me fait des siennes décidera de la longueur des balades. Pour lui, ne rien faire, c’est ça les vacances…

En attendant, faudra qu’il me concède 2 priorités absolues auxquelles je ne peux me dérober chaque été :  la première sera d’aller pratiquer ma brasse coulée dans la piscine de l’hôtel. Et la seconde sera d’aller me cacher derrière un bouquin après avoir manqué de couler. (Le ridicule ne tue pas. La noyade, si.)

Mais derrière quel bouquin je vais bien pouvoir me planquer cette année ? La question peut sembler RIDICULE tellement y’en a, des bouquins. Mais l’an passé, je me suis tordue de désespoir à l’idée d’achever le roman que j’avais acheté alors cette fois-ci, j’aimerais bien éviter de m’ennuyer vraiment.

J’embarque toujours un livre avec moi (un livre et un seul…) dans le fol espoir qu’il me tiendra en haleine jusqu’à la dernière heure passée dans le pays où je pars. Je me fiche de le terminer en vacances, ce qui compte c’est qu’il m’offre de quoi contrer le mauvais temps ou l’ennui. Ca arrive rarement mais quand ça arrive, je veux qu’il soit là.

Ce qu’on peut en mettre des espoirs dans un bouquin !

Alors cette année, j’ai pas pioché sur les tables parmi les titres en évidences de mes librairies fétiches mais j’ai dépoussiéré un peu leur étagères. Au final, je dois dire que mon choix aura été bien laborieux ! J’aurais pu en prendre 4 autres mais j’ai été fidèle à ma lecture d’été unique sage (d’où la bonne conduite !)

Mais j’avais envie de ne pas me contenter de l’emmener avec moi et de le laisser croupir sur la table de chevet de la chambre, en ne l’ouvrant qu’une fois de toutes mes vacances pour y glisser une carte postale de la ville en guise de marque-page.

Allez, le suspens a assez duré…

On The Road – Jack Kerouac

Vous me direz, c’est un classique et les classiques en général, ça ne trompe pas.

Vivement les vacances !

*.*.*.*.*


{ Zurich }

Billet voyageur.

[là où le vent nous mène]

*.*.*.*.*

Selon le très respecté magazine Monocle, Zurich est l’une des 5 villes au monde où il fait bon vivre.

Sincèrement, je ne suis allée qu’une fois dans cette ville et c’était il y a bien trop longtemps pour que je puisse confirmer aujourd’hui cette info.

Mais dans le cadre du travail, je vais devoir fouler à nouveau le bitume Zurichois. Et je m’en réjouis. (Et je me réjouis que Monocle ait raison !) Et en prime d’être une ville où il fait bon vivre, Zurich serait une ville où l’on peut bouger et se relaxer en même temps. Qui dit mieux ? (Pas moi.)

Pour l’occasion, qui sera sans doute rare ces 10 prochaines années (vu que la dernière foulée pour attrapper mon train dans la gare zurichoise date précisément de 10 ans), je me suis offert une carte indéchirable (on m’a dit qu’il pleuvait souvent à Zurich, c’est quoi c’t’affaire de bleu ?!?) pour vadrouiller dans la ville, en parfaite touriste qui se rend à un endroit… pour le travail.

*.* En avant toute ! Suis prête ! *.*


{ changer d’avis… }

Comme de chemise de tennis.

Billet craquage.

[enfin… si je m’écoutais !]

*.*.*.*.*

…Et si j’avais de quoi aussi.

A l’approche des beaux jours (ou… même sans les beaux jours tiens !), les Tennis Bensimon, c’est mon petit péché mignon !

Petite préférence pour…

En fait, je prendrais toutes les paires si je pouvais !

*.*.*.*.*

Beau début de semaine !


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.